Crypto-footix

Par | Crypto, Divers

Les clubs ne cessent de diversifier leurs potentiels ressources financières, en est la preuve les sponsors de plus en plus farfelues, les naming affreux, les investisseurs vampiriques, les goodies inutiles ou les ventes de maillots au prix de plus en plus onirique. Au nom du sacro-saint marketing, les actionnaires n’hésitent plus à souiller le passé d’un club ayant le malheur d’être sous leur pavillon ; travestissant son logo, transformant son nom et de fait reniant son histoire. Au paroxysme de cette avide gourmandise, le projet de Super Ligue a montré que certains clubs étaient prêts à tout pour engranger plus d’argent, oubliant dans leur giron ce qui a fait leur gloire : mérite et honneur. Dans un monde où le fric est devenu roi et où le football ne ressemble plus qu’à un marché boursier, il n’est pas surprenant qu’un nouvel outil d’investissement ait pris place : la crypto-monnaie et un jeton, le CHZ.

PSG, ATM, FCB, ASR ou ACM ; ces anagrammes devraient parler à n’importe quel fan de foot, ils sont aussi devenus les sigles que revêtent des tokens de crypto-monnaies. Vous vous dites qu’à l’image des plaquettes de Haschich qui portent parfois des noms commerciaux comme le Real Madrid ou le CR7, tout ceci n’est qu’une duperie marketing, il n’en est rien. Les clubs sont partis prenants et soutiennent bel et bien le projet, au centre de ce dernier : Socios.com et sa crypto-monnaie, le Chilliz (CHZ).   

Les tokens de foot sont censés avoir à ce jour une utilité : celle de pouvoir interagir avec son club et pouvoir être maître de certaines décisions ; personnellement je cherche encore cette utilité, le CHZ, jeton central de l’écosystème n’est pour le moment que peu utile. Il pourrait presque être cruel de dire que c’est du baratin fait pour engraisser les créateurs et entités sportives mais la vérité en est proche. On s’en branle de pouvoir choisir le message sur le brassard du capitaine, la musique d’entrée des joueurs ou le slogan du club ; l’important c’est de savoir que grâce à ces tokens, on peut se gaver plus qu’une oie à la veille des fêtes de fin d’année et ce grâce à deux solutions : les FTO et les pump & dump.

Les FTO via le CHZ

Les FTO (Fan Token Offering) désignent la période au cours de laquelle un certain nombre de jetons sont offerts à un prix fixe avant d’atteindre le marché. Concrètement, ça permet d’entrer dans une présale et de pouvoir revendre ses jetons sur la tronche des nouveaux entrants au lancement afin de profiter de la hype. Les FTO ont lieu de manière régulière sur l’application Socios disponible sur Play Store ou sur l’App Store.

Il existe quelques défauts à cette solution, tout d’abord, tout FTO n’est pas bon à prendre, les clubs de second ordre ou les équipes de gaming ne feront jamais de duplication et peuvent même vous faire perdre une partie de votre mise. Il faut donc séparer le bon grain de l’ivraie. 

Second défaut, qui peut être une qualité selon la situation. Le prix est bloqué lors de l’attente du lancement du token, ne vous permettant plus de fluctuer sur le cours du Chz, c’est à dire que vos deux euros restent deux euros quoi qu’il arrive en cas de hausse ou de baisse du cours du jeton de gouvernance de Socios. 

L’un des défauts les plus importants, et qui portera principalement préjudice au petit wallet, sont les frais de transferts. En effet, pour transformer vos CHZ ou tout autre token de l’appli, vous devrez les transférer sur une autre plateforme (Binance ou Chiliz). Malheureusement, les transferts coûtent cher car la blockchain utilise celle d’ethereum, vous dépouillant donc d’une partie de votre fortune.  

Nouveau défaut, et non des moindres, lors des FTO populaires (à savoir ceux qui peuvent rapporter gros), l’appli risque de crasher, vous empêchant d’acquérir vos tokens de club et de vous laisser sur le carreau avec un bag de CHZ que vous ne souhaitiez pas avoir.

Enfin, le nombre de tokens est limité, ne vous permettant de faire que des gains limités. A titre d’exemple le lancement pour le jeton Arsenal était limité à 75 ; pour l’Inter à 50 ; pour le Napoli à 25. A 2 euros le token, cela reste donc de la menue monnaie. Néanmoins cela reste de l’argent “gratuit”, et qui refuserait ça à part un fou ou un anti-capitaliste ? Pour les gros bags, les personnes avides de gros gains et qui ne souhaite pas s’embêter avec le jeton CHZ, il reste une solution : le pump & dump.  

Le pump & dump

Le pump and dump est une technique de manipulation de marché qui consiste à faire monter artificiellement le prix d’une action dans le but de revendre ses actions, achetées à bas prix, avec une forte plus-value. Dans le cadre des tokens foot, leurs montées sont corrélées à un événement ayant lieu dans la sphère football et sont donc facilement analysables. Nous allons étudier le cas du token du Paris Saint-Germain pour illustrer ces mouvements. 

Courbe du token du PSG du mois de janvier 2021 au mois de septembre 2021

Chacun des gros cercles rouges correspond à un événement ayant pris place dans l’agenda parisien. A savoir : 

1er cercle – 10 mars 2021 – 8è de finale contre le Barça

2è cercle – 7 avril 2021 – 13 avril – Quart de finale contre le Bayern

3è cercle – 28 avril – Demi finale contre Man City

4è cercle – 18 mai – Finale de coupe de france contre l’AS Monaco

5è cercle – 10 août 2021 – Signature de Lionel Messi

Au contraire de certains pump & dump artificiel créé par des baleines (voir The Game of Deception) et qui sont difficilement compréhensibles pour le péon tant leur venue semble absurde et sans logique comme l’élection de François Hollande en 2012, le point fort des montées des tokens foot est qu’il est visible à l’œil de tous, il suffit simplement de s’intéresser au calendrier du club ou à des événements impromptus comme la signature de Lionel Messi au mois d’août. 

Pour se remplir les poches, la technique est simple, accumuler avant les matchs de phase finale de Ligue des Champions puis larguer le jour du match. Il ne faut surtout pas conserver votre token en vous disant qu’une victoire ou une défaite changera le cours du destin, il est gravé dans la roche. Comme vous pouvez le voir, à partir du match, qu’une victoire survienne ou non, un fumigène fera son apparition. Acheter ; revendre ; une technique simple comme bonjour que vous pouvez répéter à foison avec tous les tokens foot existant, et ce quelque soit votre bag. 

Les dates à retenir pour le lancement de cette saison des tokens foot, en gras les équipes disponibles à l’achat sur Binance avec leur nom de token :

15 fév : PSG – Real
15 fév : Sporting – City
22 fév : Villarreal – Juv
23 fév : ATM – MU

9 mars : Real – PSG
9 mars : City – Sporting
15 mars : MU – ATM
16 mars : Juv – Villarreal

Sans oublier l’Europa League

17 février : BAR – Naples
17 février : Porto – Lazio (duel entre les tokens Binance, faible capitalisation)

24 février : Naples – BAR
24 février : Lazio Porto

Même si t’aimes pas le foot, t’aimes le fric, qu’attends-tu pour devenir un crypto-footix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Se faire virer, comment faire ?

Vous rêvez vous aussi de vivre la vie de rêve après...

Le futur du monde hippique sera-t-il virtuel ?

Le PMU a toujours été pour moi un lieu de rêve, là où...

Vie ma vie de prolo : Téléprospecteur

N’oublions jamais d’où l’on vient et...

Le chômage : un investissement sans risque

Vous rêvez de belles plages de sable fin, d’une eau...