Sébastien Espinosa : un guide pour le newfag

Par | A la une, Crypto

Il est difficile de trouver un exemple pratique des actions à éviter pour un newfag, la théorie restant abstraite pour tout nouvel entrant dans le marché, il était difficile de trouver un cas pratique. Néanmoins, depuis quelques semaines, un nouvel acteur a fait son apparition dans le marché de la crypto-monnaie : Sébastien Espinosa. Grâce à lui, nous disposons maintenant d’un exemple concret de tout ce qu’il ne faut pas faire quand on entre dans ce marché au travers de sa chaîne Youtube : Road To Millionaire

Biographie 

Avant de s’étendre sur ses faits d’armes dans le monde de la cryptomonnaie et sa chaîne Youtube dédiée, petite biographie de ce personnage haut en couleur. Sébastien Espinosa a été tour à tour capitaine de l’équipe de France de CS:GO sous le pseudonyme de Sn][per, barman, coach sportif puis life coach. C’est grâce à cette dernière activité qu’il s’est fait une petite réputation sur le web au travers de sa chaîne Youtube : Road To Condor.

Séducteur en herbe, il offre ses conseils à de multiples personnes afin de pouvoir révéler leur potentiel de séduction et prendre confiance en eux pour aborder la gente féminine. Ses vidéos ont un franc succès et il surfe dessus afin de vendre de multiples formations sur le sujet. Cette activité lui ayant permis de faire un chiffre d’affaires de 250.000 € en 2021 via sa société Condor Consulting SAS. Sébastien a décidé de se lancer dans un nouveau gagne-pain, le trading de cryptomonnaie. Une nouvelle activité qui promet monts et merveilles aux nouveaux arrivants, si tant est qu’ils respectent certaines règles de prévoyance et qu’ils ne font pas preuve d’avarice, ce qui n’est pas le cas du Condor ; un sujet à son égard ne prendrait pas place ici autrement.  

Le lancement 

20 novembre 2021, lancement de sa chaîne et première vidéo du GOAT qui respire autant la panique qu’un soldat défoncé face à son sergent chef. Le principe est simple, devenir millionnaire en partant de 20.000 € en étant totalement débutant sur les marchés financiers et en donnant la responsabilité à ses viewers de le conseiller sur ses futurs mouvements. En moins de deux minutes, il axe sa vision sur les multiplicateurs déments que peuvent faire certaines personnes sur le marché des cryptos, x10, x20, x100, pas vraiment en phase avec la réalité de multiples amateurs de crypto-monnaies, les golems ne sont pas prêt. 

Le Bitcoin est en cette journée est à 59,000 $ et vient de taper son ATH dix jours plus tôt à 69,000 $. Bandeau serré autour du crâne à la Rambo, Sébastien décide d’envoyer toutes ses économies, première et seconde erreur : rentrer dans le ponzi quasiment à l’ath et en y envoyant toute sa fortune. Sébastien va continuer sur sa lancée et faire une nouvelle erreur, ce lancement est décidément distributeur de leçons.

Il va effectuer son premier transfert avec la totalité de son argent sans effectuer aucun test. Si vous souhaitez vous lancer, faites un premier petit virement qui vous servira de test. Si celui-ci arrive bien, vous n’aurez plus qu’à rééditer votre première action, vous évitant une onde de stress très importante. Un transfert peut prendre une minute comme quelques heures. Fort heureusement pour le Condor et pour ses abonnés qui vont pouvoir continuer à se régaler de ses singeries, un bug a eu lieu et l’argent du GOAT est toujours existant. Cette première vidéo aura déjà été instructive sur les erreurs à ne pas faire. 

Trop diversifier son portefeuille

Nous retrouvons le Rambo de la crypto dans une seconde vidéo en ce 25 novembre 2021. Après avoir récupéré ses 20.000 € ayant donné 22.000 dollars, Sébastien se dit que c’est une bonne idée de diviser son portefeuille en 22 cryptos. Il effectue son investissement selon les conseils de ses abonnés sans même s’intéresser aux différents projets lui-même. 

Ici Sébastien Espinosa commet trois nouvelles erreurs. Il est complètement con de diviser votre portefeuille de manière équitable et sur autant de projets. Les raisons sont diverses, il est impossible de pouvoir suivre autant de projets, d’être au courant de leurs actualités et il sera bien trop compliqué de mettre fin à une position. Il est impossible d’avoir les connaissances pour pouvoir savoir quand prendre ou non un profit ou accuser une perte lorsqu’on le fait au petit bonheur la chance.

Miser la même somme sur toutes ses cryptos est une autre erreur, il faut miser selon son indice de confiance et sa stratégie de risque, il est bien moins stressant de miser sur le BTC qui remontera logiquement dans le futur que sur une crypto obscure qui pourrait ne jamais retaper son ATH. Enfin, miser sur des projets sans en connaître ni tenants ni aboutissants est aussi suicidaire que de coucher avec une prostituée thaïlandaise sans capote, laissant l’investisseur tenté à chaque nouvelle bougie rouge de larguer son bag, ne sachant même pas pourquoi il aura mis un denier sur cet investissement. 

Atomisation du GOAT le 4 décembre 2021

Ne pas avoir de liquidité

Le 7 décembre 2021, le GOAT voit son portefeuille exploser vers le bas, plonge dans le gange et se met à raconter inepties sur âneries. Au cours de son live hebdomadaire prenant place le mardi soir à partir de 22 heures, il osera même comparer le krach du 4 décembre au krach de 1929. Malheureusement pour lui, il n’a conservé aucune liquidité, rien en stable coin et se retrouve avec une perte de 25% sur son investissement initial. 

«Un génie financier c’est quelqu’un qui a du cash à la fin d’une baisse. » Charles Gave.

Il est de bon ton de conseiller à un nouvel entrant de faire du DCA afin de lisser son coût d’entrée et d’avoir du cash à disposition en cas de forte baisse qui peut être vue comme une période de soldes. Ne pas avoir de liquidité pour pouvoir couvrir une forte baisse et profiter d’opportunités qu’offre le marché est une erreur car l’on a les mains liées et l’on est totalement exposé au marché. Ce fut le cas de notre GOAT.

Plus tard, Sébastien continue dans la folie en mettant plus de 50% de son investissement dans une crypto : le Voxel. Le projet n’est pas mauvais en soi mais reste un altcoin qui est extrêmement risqué. En cas de baisse continue du marché, il sera surexposé et se fera purifié, malheureusement ce sera le cas pour lui, son investissement de 20 et quelques milles dollars se transformant en la modique somme de 10,000 $. 

Céder à ses émotions

Ce n’est pas vous qui dictez vos émotions au marché mais le marché qui vous dicte vos émotions. Si vous avez visionné quelques vidéos du Condor, vous aurez observé sa panique complète face au marché qui le pousse à faire tout et n’importe quoi sans aucune stratégie. Vendre à perte, lâcher une position gagnante, revenir sur ses précédentes actions avec des « et si » ou encore réécrire l’histoire. On peut penser qu’il joue un rôle vu l’importance des vues sur Youtube et qu’il est plus distractif de regarder quelqu’un surréagir au moindre mouvement haussier ou baissier du marché, difficile donc de savoir s’il est dans le théâtrale ou si c’est naturel.

Revenons sur un point, le GOAT aime souvent revenir sur ses actions passées, soit dans le fait d’avoir misé avant une baisse, soit car il n’a pas misé assez sur un actif qui a augmenté, c’est une erreur sans nom. Le marché est imprédictible, en particulier pour un novice. Pour palier à cela, il faut donc s’armer de patience et rester stoïque tout en ayant une stratégie que l’on a travaillé en amont et que l’on suit, quoi qu’il se passe. Il est inutile de ressasser en boucle sur des investissements que l’on a pas fait ou sur des investissements à perte que l’on a effectué, il faut retenir ses erreurs et continuer à avancer. 

J’ai précédemment abordé le cas du Voxel et de l’investissement de Sébastien, ce dernier souhaitait en liquider la moitié le 1er février après une perte de plus de 50%. Il en fut dissuadé par ses spectateurs. La chance du débutant étant enfin avec lui, le lendemain le Voxel prendra 40% grâce à l’annonce du lancement de leur bêta, l’investisseur n’était pas au courant de ce lancement.  

Les effets de levier : le début de la singerie

Se lancer dans les leviers : la liquidation

Le mardi 25 janvier, Sébastien décide de se lancer dans le trading futures, c’est-à-dire le trading avec effet de levier. Chose à n’absolument pas faire lorsque vous êtes un nouveau venu, les leviers étant purificateur comme vous l’apprendra cette vidéo. Le marché crypto est déjà extrêmement volatile par rapport au marché boursier traditionnel, il n’est aucunement nécessaire d’en abuser à part si vous avez une grande expérience dans les marchés boursiers et que vous avez une bonne gestion de vos émotions. Ce qui n’est absolument pas le cas ici. 

Notre Rambo du trading décide de lancer un short avec un total de 4200 $ sur l’Ethereum qui avait pour valeur 2450 $ avec un levier x10, sa liquidation interviendrait aux environs des 2650 $. Pas de stop-loss ni de take-profit pour le GOAT qui affirme que cela ne sert qu’au « tapette ». Malheureusement pour lui, sur les marchés financiers, ce sont les tapettes ou plutôt les personnes sachant minimiser et avoir une gestion de leurs risques qui se font de l’argent. Résultat, une liquidation le lendemain de ses 4200 dollars de mise qui l’obligera à annuler ses vacances en Egypte pour lui, ses gosses et son père.

Miser l’argent des vacances dont il avait besoin sur un effet de levier x10 sans avoir aucune connaissance en trading : la sélection n’a jamais été aussi naturelle. Sébastien se rassure comme il peut, cette liquidation est transformé en formation pour apprendre à mettre un stop-loss selon ses dires.

Emprunter pour miser

Suite à cette liquidation, Sébastien Espinosa décide de se lancer au cours de sa dernière vidéo en tant que trader professionnel après avoir lu deux livres sur le trading, s’être fait liquider 4200 $ et emprunté 3000 euros à son frère. Première règle que lui offre son livre trader pour débutant : ne jamais trader avec de l’argent que vous n’êtes pas prêt à perdre et donc si on vous prête de l’argent, ne le faîtes pas. Le troll ne deviendrait t’il pas trop gros ? 

Lors de son dernier live du dimanche 6 février, Sébastien enchaîne les trades foireux et met tout ça sur le manque de chance. La remise en cause n’existe pas et les pertes s’enchaînent, son portefeuille sera délester de 700 $ en moins d’une heure.

Sébastien Espinosa : maître du divertissement

« Mais c’est bien, cette chaine ça vous montre tout ce qu’il ne faut pas faire » Sébastien Espinosa

Suite au visionnage des multiples vidéos de la chaîne de Road to Millionnaire et de ses lives du mardi soir, il m’est difficile de ne pas croire à un troll tant les erreurs répétées semblent être un guide pour tout débutant. Quelques indicateurs peuvent laisser à penser que Sébastien exagère sur tout et s’en sert pour augmenter la visibilité de sa chaîne, se régaler sur les parrainages et conseils de ses abonnés, comme le prouve les parrainages Binance et Galeon ou sa facilité à avoir une whitelist pour le P2E Yield Hunter. 

Quoi qu’il en soit, la chaîne Road to Millionnaire reste un divertissement sans nul commun sur le marché des cryptos, probablement la chaîne la plus originale et amusante sur le sujet. Sébastien Espinosa est un véritable showman qui sait divertir son public, faisant durer ses lives jusqu’à pas d’heures et restant hyper transparent sur ses pertes, son portefeuille, ses futurs mouvements et ne cherchant pas à vendre du rêve à ses spectateurs. Pour toute ses raisons, en plus de vous instruire sur les erreurs à ne pas commettre, je vous conseille de suivre son parcours et je lui souhaite la réussite, la prospérité et d’atteindre son but de se pavaner sur un yacht et de vivre la vie de rêve ou à défaut de pouvoir envoyer ses gosses en Egypte.

Rendez-vous tous les mardi à 22 heures pour les prochains lives de Sébastien et ses futures singeries. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Se faire virer, comment faire ?

Vous rêvez vous aussi de vivre la vie de rêve après...

Le futur du monde hippique sera-t-il virtuel ?

Le PMU a toujours été pour moi un lieu de rêve, là où...

Vie ma vie de prolo : Téléprospecteur

N’oublions jamais d’où l’on vient et...

Le chômage : un investissement sans risque

Vous rêvez de belles plages de sable fin, d’une eau...