Le chômage : un investissement sans risque

Par | Argent facile, Divers, News

fc chômage

Vous rêvez de belles plages de sable fin, d’une eau turquoise, de cocktails, de torrides aventures, mais vous n’en avez pas les moyens ? Il existe pourtant une solution, l’investissement le plus rentable que la société française vous offre. Il est à portée de main et pourtant nombreux sont ceux qui le refusent. Par conviction, par choix ou par manque de volonté d’aller à contre-courant de la pensée collective, la majorité préfère se priver d’un privilège pour lequel elle a offert temps et argent ; vous l’aurez compris, je parle de l’ARE, l’aide au retour à l’emploi ou plus communément appelé le chômage.

Un chômeur vivant sa meilleure vie grâce à l’ARE.

« Le travailleur ne veut rien savoir du travail, il voudrait plutôt lui cracher au visage. » Paul Natorp

L’homme s’éveille, il finit par comprendre que le travail n’a d’autre finalité que l’aliénation de sa personnalité. L’obligation sociétale et le conditionnement quitte peu à peu son être et il rejoint l’armée de pôle emploi, indépendamment de toute notion logique, seulement celle de ne plus être un pion à la merci du travail précaire.

Qu’il soit à l’usine, à la téléprospection, cadre de bureau, commercial, au chantier ou dans la grande distribution, il comprend enfin que la société est folle et ne répond à aucune logique si ce n’est celle de se sentir productif même si l’on est inutile. Fini le réveil matin, les embouteillages, le stress quotidien, les collègues cons, chiants, accaparants, incapables, incompétents, méchants, puants, stressants ; la vie vous offre enfin un havre de paix, pourquoi le refuseriez-vous ? Pourquoi refuser de ne plus avoir à souffrir de tout cela, si ce n’est pour ne pas avoir à répondre en soirée que vous êtes chômeur ? 

Le chômage est un phénomène structurel provoqué et alimenté par le système capitaliste que l’on qualifie d’armée de réserve de travailleurs. Il y a beaucoup plus de chômeurs qu’il n’y a d’emploi. Menacer les gens parce qu’ils ne trouvent pas quelque chose qui n’existe pas, c’est d’un cynisme auquel nous sommes depuis longtemps habitués. C’est pourquoi, offrir de sa personne et ne pas chercher d’emploi, c’est accomplir un geste citoyen et permettre à ses concitoyens d’avoir moins de concurrence sur le marché du travail.

« La réalité n’est pas absurde, l’absurde est réel. » Frank Adam

Il n’est plus de logique au travail, celui-ci par le passé définissait votre être. Mais comment pourrions-nous nous définir en tant qu’être si notre travail ne nous semble avoir aucune utilité, si celui-ci est absous de toute notion d’utilitarisme et qu’il ne peut être que néfaste à la société humaine ? De nos jours, peu sont les métiers ayant une vraie fonction et un intérêt pour tous. Marketing, ressources humaines, finance, telles sont les aberrations vers lesquelles ont conduit les jeunes cerveaux de notre génération, rien qui n’est une notion d’entraide et d’amélioration du quotidien. 

Devant une situation kafkaïenne devenue réalité, le chômage n’est qu’une facilité à ne pas participer à cette société. Elle permet à tout lambda que nous sommes de quitter la réalité des uns pour devenir un rien sans pour autant se compromettre. Bien qu’étant calomnié et considéré comme une maladie de notre société, Pôle Emploi nous permet de survivre et d’exister en ce monde qui a quitté sa raison pour la folie. Plus encore, cette situation peut nous permettre de vivre nos rêves et d’atteindre la liberté financière, celle que tout être humain libre vise. L’ARE ne durera pas un temps infini, mais suffisamment pour se dire que vingt années à l’usine aurait été moins valable que les deux années que cette aide nous aura offerte, et surtout, à son trépas elle nous laisse avec deux conclusions ; l’émancipation permanente ou un retour à la case départ.

« L’intelligence peut créer la richesse, jamais l’inverse. » Alex Martial

Le chômage n’est il pas le rêve de tout homme. Disposer de tout son temps afin de pouvoir s’orienter vers ceux que l’on aime et développer un projet qui nous tient à cœur, sans la crainte de ne plus avoir de toit sur la tête ou de quoi se sustenter. La technologie n’a t’elle pas pour but de rendre les travails pénibles obsolètes ? Pourquoi vouloir remplacer cette pénibilité par une autre dans le seul objectif de répondre à des chiffres ubuesque ?

C’est ici que naît l’idée de ce blog, celle d’une parodie d’investissement basée sur un point essentiel, le fait que vous refusez d’évoluer dans ce monde pour enrichir un autre, qui enrichira un autre, qui lui-même enrichira un autre. Vous ne supportez plus cette boucle du consumérisme global et ne souhaitez que vous mettre en exergue de cette société mais vous n’en avez pas les moyens, vous êtes ici à la bonne place. Mais pour quitter ce monde qu’est celui du travail et qui nous fait régurgiter notre repas, il nous faut de l’argent, le chômage (s’il ne vous convient pas) est la première pierre de notre édifice.

S’il ne vous offrira pas la possibilité de quitter votre vos 30m² dès la première journée et votre premier rendez-vous avec votre inutile conseillère Pôle Emploi, ce site va chercher à vous offrir des échappatoires et des solutions afin d’utiliser ce monde capitaliste pour mieux le fuir. Sans être l’apôtre du capitalisme et de l’investissement à outrance, nous ne souhaitons que vous offrir un œil sur la pensée de la spéculation et de l’argent facile qui est offert à tous tout en ayant un regard critique sur les gourous, bonimenteurs, affabulateurs, vendeurs de formations inutiles, recruteurs de MLM et autres cancers qui vous guettent dans ce milieu de requin.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Se faire virer, comment faire ?

Vous rêvez vous aussi de vivre la vie de rêve après...

Le futur du monde hippique sera-t-il virtuel ?

Le PMU a toujours été pour moi un lieu de rêve, là où...

Vie ma vie de prolo : Téléprospecteur

N’oublions jamais d’où l’on vient et...

Le chômage : un investissement sans risque

Vous rêvez de belles plages de sable fin, d’une eau...